© 2017 Assamane, Tradi-trendy SARL

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon

Assamane, en quelques mots

 

Assamane est une marque de prêt-à-porter et de linge de maison 100% sénégalaise qui valorise le savoir-faire féminin local.

Assamane, « ciel » en Wolof, ne se met pas de limites. Elle relève le défi du développement durable et inclusif. A travers ses créations textiles, Assamane promeut : 


• La valorisation des compétences et l'accès à l'emploi d’apprenties artisanes de Thiès
• Le respect de l’environnement, grâce à des matières premières locales et naturelles
• Le design responsable, dans un style chaleureux et élégant

La naissance d’Assamane

 

Tout a commencé en 2005 avec la création du CEEDD (Centre d'Ecoute et d'Encadrement pour un Développement Durable), à Thiès au Sénégal. Le CEEDD est une association à but non lucratif à l’initiative de cinq groupements de femmes engagées dans le développement de leur communauté.

Avec pour objectif l'autonomisation des femmes de Thiès, il développe des projets solidaires dans les domaines de l'agriculture urbaine, de la santé, du micro-crédit, de l'éducation, et enfin de l'artisanat local. Cliquez sur ce lien pour en savoir plus sur le CEEDD.

 

Le pôle artisanat s’est développé grâce à la mise en œuvre de sessions de formation pluriannuelles en teinture et couture au CEEDD. Les membres de l'association ont par la suite voulu commercialiser les articles réalisés lors des formations. De cette façon, les bénéfices peuvent être réinvestis dans de nouvelles formations, et répartis entre les participantes aux formations. Ainsi est née la marque Assamane.  

1Made in Sénégal 

et éco-responsable

 

-

Chez Assamane, nous valorisons un savoir-faire exclusivement local : nos matières premières sont majoritairement achetées au Sénégal. Le lancement d'une collection en teinture naturelle poursuit cette démarche, puisque les produits utilisés sont issus de la flore sénégalaise.

En effet, les artisanes d'Assamane se sont familiarisées avec des procédés de teinture à base de caïlcedrat, de noix de kola, de feuille de nguédiane, de néré ou encore d'argile. 

Une démarche sociale et solidaire

La marque Assamane se veut d'utilité collective et sociale. Elle cherche à créer des emplois pour les artisanes de Thiès, qui pourront ainsi accéder à plus d'autonomie financière.

Quant aux bénéfices générés par les ventes de nos articles, ils sont réinvestis pour organiser de nouvelles formations en teinture et couture à destination des femmes bénéficiaires. 

Enfin, l'association porteuse du projet, le CEEDD, adopte un fonctionnement démocratique, autant dans la prise de décision que dans les actions à mener.

Les formations en

teinture

Depuis les débuts des formations en 2006, les artisanes en devenir ont surtout appris à maîtriser la technique du batik, détaillée ci-dessous.

En 2017, sensibilisées à des questions environnementales et sanitaires dans le travail de teinturières, les artisanes et leurs formateurs se tournent vers la teinture naturelle. Apprenez-en plus sur ce procédé éco-responsable dans notre blog : La teinture naturelle

Etape 1

Dessin au stylo & repassage à la cire

Les femmes utilisent la technique du batik et de la bougie pour réaliser des motifs originaux, adaptés à chaque modèle et matière travaillée.

Ainsi, sur un tissu ou vêtement, les motifs sont dabord dessinés au stylo, avant d'être repassés avec de la cire fondue, appliquée au pinceau, à la brosse ou à l'aide d'un tampon en bois.

ETAPE 2

Trempage dans les bains de couleur

Ensuite, le tissu est trempé dans un bain tiède (20°) composé de colorant et de fixateur, pour que la cire ne fonde pas.

Ce procédé est répété autant de fois que l’on veut obtenir de couleurs, quatre en général. Après chaque bain, le dessin est repris à la cire.

ETAPE 3

Séchage et repassage

Enfin, le tissu est rincé à l’eau chaude pour enlever la cire, séché et repassé.

Les formations en

COUTURE

ETAPE 1

Patrons et prototypes

Lorsque les artisanes suivaient des formations pour la confection de vêtements, elles étaient aidée par une styliste pour réaliser les patrons. Aujourd'hui elles maîtrisent mieux le patronage.

En 2017, elles ont découvert les techniques de confection de linge de maison. Elles choisissent les motifs et les modèles, accompagnées des formateurs maître-teinturier et maître-couturier.

ETAPE 2

Couture et surfilage

Les femmes ayant suivi les formations sont capables d'utiliser les patrons et prototypes et de couper et monter les vêtements, ainsi que de réaliser des broderies.

Elles disposent de plusieurs machines à coudre et surfileuses et peuvent ainsi travailler sur tout type de tissu pour réaliser des produits de qualité.

ETAPE 3

Finitions & commercialisation

Les vêtements et articles de linge de maison réalisés sont repassés, étiquetés, répertoriés et proposés à la vente dans notre boutique à Thiès, en dépôt-vente dans trois lieux dakarois différents, et en ligne sur Afrikrea.com. 

Retrouvez toutes les coordonnées dans notre rubrique "Nous trouver". 

PERSPECTIVES

Nos projets pour l'avenir

La commercialisation du linge de maison est accompagnée de l'utilisation de techniques  plus respectueuses de l'environnement et de la santé des teinturières. Ce projet est accompagnée de l'immersion de nouveaux domaines de formation comme l'entrepreneuriat ou la gestion commerciale pour offrir aux femmes bénéficiares la possibilité d'ouvrir leur propre atelier et d'y être autonomes.

Nous aimerions également élever les anciennes bénéficiaires engagées au sein du CEEDD et parfois même membres de l'association, au rang de formatrices. Elles pourront ainsi transmettre leurs savoirs en initiant et en formant de nouvelles femmes à ces techniques novatrices.

NOS PARTENAIRES

Les partenariats diversifiés que nous avons noués, qu'ils soient techniques, financiers ou institutionnels, nous permettent d'assurer la continuité et la coordination de nos projets et de nos différentes activités.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now